L’agriculture urbaine à domicile

newprod-Abi-Opener580x930Pour un citadin qui travaille en ville, produire 100% de sa propre nourriture serait impossible à moins de vivre à deux et qu’un des deux ou que les deux travaillent à temps partiel afin de pouvoir cultiver ses légumes.  Mais penser à produire une partie de notre nourriture serait déjà un pas de géant.  Selon certaines études, si chaque foyer se mettait à produire 10% de ses besoins alimentaires il y aurait de la nourriture disponible pour tout le monde sur la terre.

Voici 5 raisons pour vous motiver à troquer une de vos activités sédentaires, comme regarder la télévision, pour une activité de production alimentaire :

  • Mangez plus santé, mangez bio;  Votre famille en ressentira les effets c’est assuré.
  • Votre budget se sentira aussi plus en santé.
  • Jardiner est une activité zen et coûte moins cher qu’un psychologue
  • Vous réduisez votre emprunte carbone, entre autre en réduisant votre consommation d’emballage et en diminuant le transport de vos aliments
  • Votre héritage;  vos enfants, vos proches, vos amis et même vos voisins bénéficieront de votre nouveau mode de vie.

Le plus grand défi est de gérer son temps pour arriver à produire une quantité d’aliments satisfaisante.  C’est important de commencer lentement sans se donner de gros objectifs à court terme car vous risquez de vous décourager et d’abandonner.  L’agriculture urbaine comme toute chose dans la vie nécessite une courbe d’apprentissage.  Heureusement l’esprit humain a développé des trucs et des technologies pour nous faciliter la tâche.

Voici 20 façons et trucs connus et moins connus pour vous aider à produire et à consommer votre propre nourriture :

1) Hydroponie : Malheureusement cette technologie est associée à la culture de marihuana, mais la majorité des serres commerciales qui produisent des légumes sans insecticides et sans pesticides utilisent cette technique.  L’hydroponie est idéal pour produire vos laitues, haricots, tomates, concombres, poivrons et bien d’autres à très peu de frais. En effet, après vous être procuré l’équipement de départ, il vous en coûtera presque rien à produire des légumes de grandes qualités.

bc4d974a8ce55169b0a474cad0dd608b2) Poulailler urbain : très connu mais très peu utilisé, dû aux lois municipales et la peur des gens d’être contaminés par des bactéries.  Les poules demandent une maintenance quotidienne mais elles sont affectueuses  et procurent votre apport en protéine.  C’est prodigieux la quantité de recettes que l’on peut  faire avec des œufs et c’est tellement savoureux. Quoi de mieux que deux œufs pour démarrer une journée.

3) Conservation des aliments : On a tous vu un jour notre grand-mère ou un parent proche préparé des pots de conserves.  La mise en conserve fait partie des tâches annuelles ou mensuelles de l’agriculteur urbain car cette tâche a, entre-autre, pour but de réduire la consommation d’emballages.  Il existe plusieurs techniques dont une peu souvent utilisée dans les foyers; la déshydratation.

4) Alimentation vivante : C’est aussi un autre phénomène très en vogue. Ce nouveau mode d’alimentation a pour effet de réduire notre consommation énergétique pour la transformation des aliments tout en s’alimentant très sainement.  En cultivant vos fruits et légumes, vous aurez tendance à manger plus souvent cru naturellement.

5) Tables de culture : Si vous n’avez pas de grande cour ou si vous n’êtes pas un adepte de travailler à quatre patte dans votre jardin, procurez-vous des tables de culture.  Elles faciliteront votre tâche en réduisant le nombre de mauvaises herbes et si vous utilisez une bonne qualité de terre vous aurez une bonne production de légumes.  C’est parfait pour les laitues, les fines herbes et les pousses comme l’herbe de blé qui sont riche en éléments nutritifs essentiels .

6) Goutte à goutte : Pour vous faciliter la vie avec l’arrosage, procurez-vous un système de goutte à goutte avec une minuterie pour vos jardins et vos tables de culture.

7) Le fameux Smart Pot : En utilisant ce type de contenant vous produirez jusqu’à 25% plus de fruits et légumes parce que le Smart Pot est très bénéfique sur la croissance des racines.  Il y en a de toutes les grosseurs et de plusieurs formes. Ils sont surtout utilisé sur les toits, terrasses ou encore cours de jardins.

pot-geotextile-Du-monde-au-balcon-photos-1m-1-Copie-21-1024x483

Jardins urbain, fines herbes, salades

8) Des fines herbes à l’intérieur : Tout près de votre fenêtre, installez des petits pots pour vos fines herbes, elles poussent bien à l’intérieur et parfume votre cuisine de  bonnes odeurs.

9) Vermi-Compost : Tout bon agriculteur urbain se doit de produire son propre compost.  Il y a plusieurs techniques, informez-vous sur les différents conseils, c’est plus facile que vous le pensez et c’est inodore. Le vermi-compost vous permet de produire à l’intérieur dans le cas où vous n’avez pas d’espace extérieur.

10) Un jardin ou un potager biologique dans sa cour : Si vous êtes un passionné du jardinage, apprenez à faire un potager biologique (en carré, sur butte, en bacs…) et prenez le temps d’apprendre des trucs biologiques pour éviter l’utilisation de pesticides, de fongicides et d’insecticides.  Faites l’utilisation d’hôtels à insectes pour attirer vos alliés telles les coccinelles et les perce-oreilles et utilisez des plantes stratégiques telles la capucine, l’ortie et l’œillet d’inde. Aussi faites la découverte de la permaculture, une façon qui vous permet de réduire votre temps d’utilisation dans votre jardin et qui optimise vos récoltes.

11) Les champignons gourmets : Insérez des goujons inoculés de substrat de votre champignon gourmet préféré tel le shiitake et le pleurote dans des billots de bois franc comme l’érable ou le chêne.  Gardez vos billots humides et vous produirez des champignons pour les 5 à 7 prochaines années.

agriculture sur fenêtre12) Attirez les abeilles : Si vous vous lancez dans la production de miel comme loisir et non en termes de production commerciale, vos voisins seront sûrement heureux.  En plus, de produire votre miel ou gelée royale, elles polliniseront les fleurs de votre entourage.

13) Arbres fruitiers : Troquez vos arbustes à fleurs pour des arbustes fruitiers. Ils vous produiront de très jolies fleurs avant de se transformer en fruits et vous aurez un festin à porté de main.  Informez-vous sur les différentes variétés disponibles en fonction de votre climat. Faites pousser de nouveaux fruits comme des mini-kiwis, des baies d’argousier, des groseilles, des baies d’amélanchier, des baies de sureau, des camerises ou encore laissez-vous tenter par la production de noix avec des arbustes noisetiers.   Certains préfèreront se pratiquer à produire du raisin pour leur futur vignoble. Attention aux oiseaux, ils adorent les petits fruits.

14) La chèvre : Si vous avez un grand terrain et que vous aimez les animaux domestiques vous serez ravi d’avoir une chèvre.  C’est un animal domestique qui obéit au même titre qu’un chien.  Vous pouvez même lui montrer à faire ses besoins au même endroit.  L’avantage c’est qu’elle s’occupera de votre pelouse en échange de son lait de chèvre.

15) Cuisinez plus souvent : Le fait de cuisiner réduit les emballages des repas préparés que vous proposent les épiceries et en plus, vous ne consommez pas d’agent de conservation.  Petit commentaire : La télévision décourage bien des gens avec toutes ces émissions de cuisine, arrêtez de vouloir être des chefs professionnels, l’important c’est de faire de son mieux et de bien manger.  Préparez vos repas pour la semaine d’avance, vous éviterez des emballages et vous mangerez plus santé. Cuisiner en couple, entre amis ou en famille ça rapproche les gens, vous ne trouvez pas?

16) Récolter l’eau de pluie:  Si vous ne le faites pas déjà, dépêchez-vous à vous procurer un baril d’eau et à modifier votre gouttière.  C’est simple et facile à installer.  Choisissez un récipient en hauteur où il vous sera facile de remplir votre arrosoir.

17) Aquaponie: Le nec plus ultra de l’agriculture urbaine. Cette technologie qui nous vient principalement de l’Australie et des îles du Pacifique, vous permet de produire vos fruits et légumes tout en produisant des poissons propre à la consommation. C’est un mariage entre l’hydroponie et l’aquaculture. On peut faire l’élevage de tilapias, de truites, de barramundis, de perchaudes ou simplement des Koï ou des poissons rouges.  C’est très simple d’utilisation et vous ferez pousser entre 4 à 10 fois plus de fruits et légumes que de la façon traditionnelle.

aquaponie-principes-grande

18) Serre de Jardin : Pour passionnés seulement! Si vous attrapez la piqûre, vous serez tenté de cultiver vos légumes à l’année.  Une mini-serre de jardin de 10 pieds par 20 pieds pourra combler une bonne partie de vos besoins alimentaires.  Si vous avez un poulailler urbain faites circuler l’air entre les deux, vous économiserez en chauffage,de plus  le CO2 que les poules créent, fait le bonheur de vos fruits et légumes.  Toujours dans le but d’économiser des  frais de chauffage, annexez la mini serre de jardin à votre demeure sur le côté sud.

19) Les bacs de culture et autres contenants pour votre balcon ou terrasse : Plus faciles et pratiques, il est possible de cultiver un  certain nombre de légumes, fleurs et petits fruits en bacs (bois, plastiques, aluminium…), pots ou encore Smart Pots quand vous n’avez pas de jardins ou que vous avez une terrasse, un toit, un balcon ou encore une cour de jardin.

20) Une mini-ferme : 

En attendant la première ferme verticale, Philips a imaginé un concept permettant à chacun d’installer sa propre mini-ferme et de produire de la nourriture, de l’eau filtrée et du gaz 100 % naturel.

Le « Biosphere Home Farming » fonctionne uniquement avec de l’eau, des déchets organiques et la lumière du soleil, restituée aux écosystèmes au travers de fibres optiques. Ses cinq niveaux accueillent différentes formes de vie, qui cohabitent de manière harmonieuse : plantes et herbes aux 1er et 2e niveau pour fixer le CO², algues au 3e pour filtrer l’eau et fournir l’oxygène aux poissons et crevettes du 4e, et déchets de cuisine (épluchures de légumes, par exemple) au 5e.

Un système permet de récupérer le méthane généré par la décomposition des déchets organiques pour générer de la chaleur, alimenter l’éclairage nocturne de l’ensemble et même (en partie) celui de la cuisine.

Reste qu’avant de goûter vos salades, tomates ou crevettes issues du Biosphere Home Farming, il vous faudra attendre sa commercialisation… d’ici 10 ou 15 ans – à supposer que le concept ne soit pas abandonné d’ici là.

21) Jard’iNeasy : un jardin d’intérieur en Kit toute l’année…

Jard’iNeasy, c’est un tout nouveau concept, inédit en France. Le principe ? Un jardin de 40cm/40cm chez soi toute l’année.

Imaginé par Antoine Chupin, diplômé d’HEC Montréal et défenseur de l’agriculture urbaine, Jard’iNeasy permet aux citadins de cultiver leur propre jardin à l’intérieur. Le Kit Jard’iNeasy se compose d’une base de 40cm/40cm sur laquelle on plante ce que l’on veut et d’une LED de culture, qui reproduit la lumière du soleil, uniquement 25% de nos fenêtres sont exposées plein sud.

Qu’est-ce qu’on y plante ? Chacun va pouvoir exceller dans l’art du jardinage, les débutants y planteront salades, aromates et légumes feuilles, les experts des fruits…

Les adeptes du micro-green pourront récolter jusqu’à une salade par semaine.

micro-greensDeux réseaux de jardinerie sont déjà sur les rangs pour les premiers tests, qui devraient arriver dès la rentrée 2015.

D’ici là, affûtez vos mini bèches et râteaux, car à la fin 2015, le mot jardinage en ville va prendre tout son sens, et ce toute l’année…

Après des études au Canada où Antoine Chupin a crée un système potagers verticaux permettant de cultiver, en zone urbaine, fruits, légumes et aromates, grâce à l’assemblage de tours de culture pouvant comprendre 48 plantes, muni d’un éclairage horticole par LED et d’un réservoir avec pompe, réservé à la restauration, il est rentré en France avec la même idée pour les particuliers. Plutôt que de jardinage en ville, Antoine préfère parler d’agriculture urbaine. Pour lui il s’agit d’ »optimiser l’espace urbain pour produire au maximum des fruits et des légumes ».

Serre de jardin résidentiel, serre de jardin, serre de jardin maisonÇa fait beaucoup de possibilités, mais commencez un pas à la fois, trouvez-vous une passion ou même une spécialité.

Prenez votre temps, commencez par vous informer en consultant des livres ou ce site internet, en participant à des forums ou en bénéficiant d’une formation qu’elle soit en classe ou en ligne.

L’agriculture urbaine est un changement de mentalité et s’inscrit parfaitement bien dans une société plus verte.  Il n’y a pas que le recyclage pour contribuer à la santé de notre planète et au futur de nos petits enfants. Moins de télévision et d’internet pour plus d’agriculture, cela nous procurera une meilleure santé physique, psychologique, financière et environnementale voilà ce que vous propose la maison de l’agriculture urbaine.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s